Légende

                                    « Une belle légende recueillie par le pasteur RINGEL »

                                                     La fée de cristal de Diemeringen

 

En ces temps très anciens existait non loin du château des Rhingraves à Diemeringen, un vieux château qui aurait abrité autrefois un hospice. Ce château fut détruit de même que la ville et les fortifications par l’armée de Turenne.

Les habitants racontent, qu’une blanche jeune fille, étincelante comme du cristal, la fée du sel,avait, du haut de ce château, nargué les assaillants jusqu’à ce qu’ils installent leur camp sur la colline d’en face.

De dangereuses épidémies frappent les animaux s’ils foulent le sol où la fée du sel se tient encore la nuit. Souvent, elle disparaît soudainement dans les plus grandes des sources salées, puis réapparaît, va à la deuxième source, puis à la troisième, au pied du Wûrzgraben. Elle  continue alors tranquillement son chemin le long du fossé salé qui s’étend à travers le jardin du château, le  jardin du pasteur et derrière les maisons de la « Wûrzgasse ». Quand elle s’approche de la source salée puante, l’eau de cette dernière devient beaucoup plus salée et écœurante.

 

 

«  Les sources salées : elles bénissent les animaux et les gens qui y  boivent. Elles sont riches et abondantes, coulent comme des milliers et des millions de perles vers la vallée de l’Eichel.

Cette légende a été recueillie par le pasteur Ringel en 1854.

 Des sources salées existent toujours  sur le ban de Diemeringen. »

Document de Mme BOUR, Présidente du Groupe d'histoire locale.